dimanche, 03 juin 2018 22:32

L’alimentation comme outil de gestion du stress

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Pourquoi le stress modifie notre alimentation et notre digestion? carrot-1085063_1920.jpg
En période de stress, on a tous tendance à vouloir trouver un certain réconfort ou compensation, par la nourriture notamment. On privilégie alors, à tort, les pâtisseries et gâteaux, riches en sucres raffinés, ou encore la charcuterie, riche en graisses saturées. Ce mauvais réflexe peut entrainé des problèmes digestifs, une prise de poids, des changements de texture de la peau, ... autant de nouvelles sources de stress potentielles. Avaler de gros morceaux d’aliments à toute allure en situation de stress, oblige l’estomac et l’intestin à travailler plus que d’ordinaire et l’estomac va produire beaucoup de suc gastrique, ce qui peut entrainer des ulcères, reflux gastro-œsophagien ou crampes d’estomac. Ces moments répétés de situation stressantes “compensés” par de mauvais réflexes alimentaires aboutissent à un besoin accru de l’organisme en vitamines, minéraux et acides gras essentiels. Ce déficit, difficile à satisfaire par l’alimentation seule, doit être comblé par une complémentation alimentaire et une cure de revitalisation.
Nos conseils d’associations alimentaires anti-stress au quotidien
La portion d’acides gras journalière est de 3 à 5 cuillères à soupe par personne adulte
On ne devrait pas manger 2 jours consécutifs la même chose. L’idéal serait d’organiser une rotation sur 4 jours pour respecter le temps de digestion. Un aliment peut se manger autant de fois qu’on veut dans la même journée, mais ne sera plus ingéré les 2 ou 3 jours suivants.
- Essayez de manger des aliments contenant du gluten (blé, orge, seigle, avoine, épeautre, kamut) qu’un jour tous les 4 jours (céréales du matin, pâtes, pizza, pain, etc).
- Pour les laitages, alternez les laits (lait de vache, de chèvre, végétaux).
- Misez sur les aliments de saison pour faire une monodiète sur un repas principal une fois par semaine, par exemple une soupe le soir sans matières grasses ni sel.
- Buvez 1L à 1,5L d’eau par jour peu minéralisée en-dehors des repas.
“Faites un repas de roi le matin, de prince à midi et de pauvre le soir.”
N’oubliez pas d’«écouter» ce que dit le corps après le repas. S’il y a sensation de lourdeur, mal-être, c’est que la nourriture n’est pas adaptée ou qu’il y a eu de mauvaises associations au cours du repas.
 
 
Aria Bien-Être peut vous accompagner dans ce réglage alimentaire par des techniques individualisées en naturopathie et coaching bien-être. Un bilan Oligoscan peut également permettre de vérifier votre perméabilité intestinale, et votre équilibre acido-basique malmenés par le stress.
Lu 418 fois Dernière modification le lundi, 04 juin 2018 06:25

Contact

contact

6 quai du Commerce 69009 LYON

Tél : 04 78 21 92 87

( uniquement sur rendez-vous )
Métro Vaise * Bus 31 et 43 Arrêt Bourget
Station on vélo’v à 30 m

Les articles de notre blog

Suivez-nous sur Facebook !

Joomla Extensions